Electrocardiodrame

Pour sa première mise en scène, Clémentine Célarié s’en tire plutôt bien. Mais c’est surtout à la jeune comédienne-auteure Florence Savignat qu’il faut rendre hommage. On se laisse volontiers prendre par cette pièce dynamique et divertissante, chassé-croisé de personnages dans la salle d’attente d’un hôpital : deux sœurs que tout oppose, un gendre austère et un chauffeur à la blague facile accourus à la nouvelle de l’infarctus du chef de famille, plus un jeune homme surexcité qui attend l’accouchement de son amie. Les répliques fusent et s’entrechoquent, en décalage, à l’image des allées et venues des comédiens. A mesure que la pièce avance, les secrets de famille se dévoilent. Les comédiens tiennent ainsi le public en haleine jusqu’au rebondissement final.

DANS LA MÊME RUBRIQUE

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*