Frédérick Sigrist – Et après on va dire que je suis méchant

Voici un humoriste a contre-courant de la tendance actuelle. Loin d’un stand-up parfois stérile centré sur la vie quotidienne, Frédérick Sigrist incarne avec faconde un humour politique, acide, engagé. Pas étonnant, donc, qu’il soit chroniqueur sur France Inter, à un créneau pas facile, le dimanche de 5 à 7… Il dresse un portrait critique de la société actuelle, dont les thèmes sont réactualisés tous les soirs : Sarkozy, la Guadeloupe, le CV anonyme, ou la profondeur des textes de la Compagnie créole… Ce faisant, il s’impose avec classe et un petit accent alsacien (il est métisse antillais-lorrain) qu’il abandonne parfois pour imiter une caillera à la drague agressive (un bon passage du spectacle). Bref, sans vraiment innover dans la chronique politique, Frédérick Sigrist arrive à tenir en haleine le Point Virgule durant plus d’une heure, jamais à court de piques bien placées et intelligentes. Bien joué.

DANS LA MÊME RUBRIQUE

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*