La chieuse

Une petite comédie à la bonne franquette dans un temple du boulevard, la Comédie Caumartin… C’est là qu’en 1960 fut créé Boeing Boeing, 10 000 spectateurs, c’est aussi là que se joue aujourd’hui J’aime beaucoup ce que vous faites, vu en 2004 au Mélo d’Amélie, et qui en est à sa 3000e ! Voici donc La Chieuse, avec en tête d’affiche Noémie de Lattre, de la bande de « Made in Palmade » (voir la vidéo avec Arnaud Tsamere), actuellement dans un one-woman-show au Point Virgule. Celle qui remplace Agnès Soral déploie un jeu efficace en reprenant sans vergogne des gimmicks de Louis de Funès, index et majeur pointés vers les yeux avec claquement de bouche pour attirer l’attention.

Un mariage à Hollywood. Le marié, un riche producteur à la soixantaine sonnante, se rend compte qu’il n’est pas amoureux de sa jeune promise, un mannequin en vogue. Pour faire capoter la cérémonie sans éveiller de doutes, situation peu crédible taillée pour un vaudeville, il appelle la « chieuse » (Noémie de Lattre), qui doit tout foutre en l’air en catimini. Au fil de péripéties en chaînes, on comprend que ce projet arrange tout le monde.

Tous les ingrédients sont là : vannes à chaque réplique ou presque, effets de ruptures, chutes, révélations, pièce montée qui explose comme dans Lucky Luke, mais d’une façon un peu ratée, comme parfois le jeu des acteurs qui partent dans des fou-rires communicatifs. Parmi les comédiens qui abattent large sans faire dans la nuance, se démarquent deux rôles de filles coincées aux lunettes fantaisies : la secrétaire du producteur (Marie-Aline Thomassin) et l’organisatrice du mariage, Camille Cottin, imperturbable, qui feint la bêtise avec un jeu millimétré.

Bien qu’ici la mécanique complexe du vaudeville se déploie à la va comme je te pousse, ces imperfections nombreuses, amenées avec enthousiasme, ajoutent peut-être à l’effet comique de la pièce… L’écriture est brouillonne mais riche, servie par des comédiens d’autant plus attachants qu’ils déploient une énergie qui rappelle les scènes d’impro.

DANS LA MÊME RUBRIQUE

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*