Le rap ou l’artisanat de la rime

    Le rap ou l’artisanat de la rime , L’harmattan, 2008.
    De Julien Barret, préface de Georges Molinié, couverture Mathieu Grelle.
    ISBN : 978-2-296-06783-7 • 18 € • 192 pages

    Dans le paysage artistique actuel, le rap, comparé à la chan­son ou à la poésie françaises, fait figure d’exception en ce qu’il obéit à une règle absolue : faire des rimes, les plus riches qui soient. En réunissant texte et musique, en remettant au goût du jour la joute oratoire et l’improvisation, le rap, loin d’être le sous-genre musical que d’aucuns méprisent, apparaît comme l’avatar le plus contemporain de la poésie orale.

    Après Duchamp, le Dadaïsme et le Surréalisme qui ont fait voter en éclats la conception d’un art résultant de l’obéissance à des règles, on observe avec le rap egotrip, joute oratoire consis­tant à briller par le style, les images et les rimes, un retour à une conception traditionnelle de la contrainte artistique. En faisant du travail de la rime sa caractéristique majeure, le rap réactive les attributs originels d’une poésie technique, lyrique et accen­tuée.

    A l’inverse d’un courant dominant qui envisage le rap sous un angle exclusivement sociologique, ce livre, outre qu’il est le pre­mier à analyser la stylistique des paroles de rap, présente plu­sieurs thèses inédites, dont une comparaison très précise entre les rappeurs et certains poètes du Moyen Age.

    Vous pouvez commander cet ouvrage :
    – directement à votre libraire
    – sur le site internet de l’Harmattan

    La 4e de couverture
    Le podcast de l’émission « les visiteurs du jour » du 6 novembre 2008 sur RFI
    L’interview sur Ado FM du 8 décembre 2008
    L’article de Direct Soir du 20 novembre 2008
    L’article sur le rap dans l’Express du 18 décembre 2008
    L’article sur le rap dans le Courrier de Genève du 9 octobre 2010
    Débat avec les poètes Jean-Pierre Verheggen, Jacques Darras et Souleymane Diamanka au Festival Étonnants Voyageurs en mai 2011

    Autres publications :
    – « Stylistique du rap et du spoken word : un retour à la tradition poétique française », dans La langue littéraire à l’aube du XXIe siècle, sous la direction de Cécile Narjoux, Editions universitaires de Dijon, 2010.
    – « Sigles, alias, devises : déchiffrer le blaze des rappeurs », dans La Signature, sous la direction de Federico Bravo, Presses Universitaires de Bordeaux, 2011.
    Ecrire à voix haute. Rencontre entre un poète et un linguiste, L’harmattan, 2012, avec Souleymane Diamanka.

    DANS LA MÊME RUBRIQUE

    Leave a Reply

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    *