Sophie Mounicot – C’est mon tour

Sophie Mounicot, alias l’infirmière pince-sans-rire de « H », apparait sur scène telle qu’en la série. Rigide, cassante, vulgaire même. On est déçu par ce texte qui n’est pas à la hauteur de ce que peut écrire Rollin. Sophie Mounicot a du mal a passer le cap des 40 ans : elle nous raconte sa difficulté à s’assumer en femme libérée, cherche des bons coups, crache sur les petites femmes fragiles, imite sa fille de 17 ans (pas mal) et refuse absolument de dévoiler son âge. La performance est forcée, caricaturale, les insultes fusent. Le leitmotiv du spectacle, « l’échelle Mounicot » censée évaluer et classer les gens en fonction de leur valeur réelle, n’est pas follement intéressant. Si la comédienne fait preuve de réactivité et d’autodérision, elle s’enferre dans un registre outré du début à la fin.

DANS LA MÊME RUBRIQUE

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*