Florence Foresti – Mother Fucker

Comme Gad Elmaleh la paternité, Florence Foresti a choisi la maternité comme sujet de son nouveau spectacle… Ça fait quoi d’être maman ? Ça consiste d’abord à endurer le « Vietnam » de l’accouchement, ensuite à perdre ses convictions (« pour mon gosse, pas de télé ni d’Euro-Disney, tu parles ! »), à se faire chier au parc, enfin, en affichant un air enjoué par bienséance. On découvre aussi son double maléfique, tata Kronembourg, qui rentre de soirée bourrée à l’aube. Sans pathos ni bons sentiments, jeu juste et phrasé qui fait mouche, la fille la plus marrante de l’époque oscille toujours entre autodérision, calembours à deux balles (où l’on sent l’influence de Jérôme Daran) et son regard décalé sur le monde. Bon, Mother Fucker est peut-être un petit peu moins drôle que son précédent show, mais Florence Foresti avait placé la barre très haut.

DANS LA MÊME RUBRIQUE

2 Comments

  1. Pingback: David Azencot - Inflammable - CRITICOMIQUE

  2. Pingback: Fred Testot - presque seul - CRITICOMIQUE

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*