Christelle Vertueux, Souvent silencieuse

     

    Souvent silencieuse, il est temps que je déclame,
    Je n’ai pas l’habitude de déclarer ma flamme,
    C’est à travers mon art que je libère mon âme,

    Souvent silencieuse, évadée dans mes pensées,
    À penser au passé.. j’ai toutes ces plaies à panser,
    Intensément …je ressens, encensée, suis je une étrange femme?

    Souvent silencieuse, je disparais pour me retrouver,
    Je suis là, ici, ailleurs… et parfois sans peur,
    Avec candeur et douceur, j’effleure ma douleur..

    Souvent silencieuse, tu fais sens à mon silence,
    D’un coup, la présence de mon absence fait de mon absence une présence,
    Toi ! tu ne veux pas me taire ! Non. tu m’éclaires,
    Car sans frapper, tu es entré dans ma vie,
    Cher Slam.

    Leave a Reply

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    *

    six + 11 =

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.