Cirque s’lex’n sueur, trio burlesque par Les têtes d’affiche

Les Têtes d’affiche, c’est trois copains qui se sont rencontrés à l’école de clown du Samovar, Guillaume Thiery, Yvan Mesieres et Guillaume Lung Tung. Je les avais vus dans un spectacle pour enfants très divertissant. Ici, de retour sur le lieu de leurs débuts, c’est encore mieux : leur show forain, avec solex et acobaties, clôture le treizième festival du Samovar. Ils se grimpent dessus, montent pieds joints sur la selle de leurs solex en tenant le guidon et font des roues arrières en lâchant les gaz pour épater le public. Bref, pas de la haute voltige, mais le cœur y est !

Ces trois clowns de foire ne sont ni désuets, ni intellos, ils ont un style actuel à la Chiche capon. D’abord, Enzo, un crooner costaud et poilu façon Elvis, qui séduit les spectatrices et mène ses deux collègues à la baguette, un gros dur plein d’affection. Puis Pouldo, un Asiat effilé, efféminé, athlétique, qui frémit de plaisir quand le chef le frôle… Enfin, Arno, à la masse, incapable d’articuler une parole intelligible, prototype du clown maladroit, qui échoue lamentablement à monter le décor. Trois caractères bien dessinés, distincts et complémentaires, dont la parfaite complicité dynamise les jeux de scène.

Le show est complet, plus drôle que spectaculaire, bien qu’il y ait de l’équilibre, du jonglage, des chutes. En plus d’être ridicules et assez athlétiques, les trois gus sont musiciens et soufflent dans leurs instruments à vent pour reproduire, au passage, la musique de Benny Hill. Et quand le public se manifeste, ils rebondissent avec la facilité qu’on aime chez les artistes de rue, capables de s’adresser aux jeunes comme aux vieux, dotés d’une vigueur dont manque souvent le stand-up.

DANS LA MÊME RUBRIQUE

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

8 + 15 =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.