D’jal – One man groove

Casquette à l’envers vissée sur une bouille joyeuse, D’jal a la tchatche. Alerte, spirituel, réactif, il use de différents niveaux de langue et fait vivre une large palette de personnages. Sur le fond, on est dans la satire communautaire façon Jamel Comedy Club – D’jal nous parle des reubeus, des reunois, et propose même une très bonne parodie de prof portugais dans une classe difficile. Son one-man-groove offre aussi une belle analyse de la danse, dont il propose quelques origines délirantes – selon lui, par exemple, l’inventeur de la salsa devait avoir un slip trop petit pour se dandiner autant. Du rythme, de la verve et, bien sûr, du groove.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

dix − dix =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.