Daniella Coletta, Je veux être calme

    Je veux être calme ce jour La tourmente d’Hier fut tenace Je veux solliciter l’amour vorace Je suis une muse en détresse Je reste en quête de mots secrets La magie du temps fera son œuvre Le soir je regarde Venus une étoile brille de tous feux. Que mes amis soient la Que ma famille respire le printemps Que ma jumelle dessine à foison Je m’en vais finir la moisson

    Une protection qui vient de loin vie Écrire bouger rêver ne pas s’ankyloser. Une belle découverte de couleurs m envahit Les myrtilles c est bon pour les yeux les chéris Les poètes sont nos troubadours alors merci. J aurai envie de partir en mer paradis. Prendre un bateau pour la crête cela sera plus tard Mon ombre ne veut pas

    La nature m’aide à un point J’essaie de vivre sans réfléchir sans humain Je virevolte encore dans tous les sens Un oiseau part à contresens J’aimerai voir le port de Sète . Je respire sans cesse Pour ceux partis dans la nuit du sept. Je ne veux pas être en lumières. Je veux des chansons à foison. Soyez partageurs vous serez dans nos cœurs.

    * * *

    Ce texte fait partie des 37 poèmes reçus mercredi 15 avril 2020, lors de la deuxième scène confinée du Chat Noir. Retrouvez les autres dans ce compte-rendu.

    Leave a Reply

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    *

    3 × un =

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.