Kerim Abbas, Famille de merde !

    Je suis confiné avec ma famille, et je crois que je la déteste.

    L’autre jour mon père entre dans la cuisine et il me regarde archi mal… Alors que j’ai rien fait !

    Dans ma tête je me suis dis : « Qu’est-ce qu’il veut lui ? Il veut qu’on s’embrouille ? Je lui dois de l’oseille ? Pourquoi il me regarde mal ? J’vais lui tousser à la gueule le con »

    Et là il me lâche : « Regarde comment tu as maigris ». Déjà pourquoi est-ce qu’il parle comme un mafieux ? Et ensuite j’ai envie de te dire que j’ai pas de meuf, pas d’amis, pas de famille, j’ai pas d’honneur, j’ai pas d’avenir. Pourquoi est-ce que tu veux que je mange ?

    Depuis que Macron a annoncé qu’il fallait un justificatif pour sortir, mon père à pété un câble. On on est 5 à la maison donc il a dit à ma petite sœur d’imprimer 5 justificatifs.

    Sauf que ce fou là, il a décidé de garder tous les papiers avec lui, en mode c’est un chef d’État, il ferme les frontières.

    Tout ça pour dire que je vais fuguer, si l’un d’entre vous peut m’héberger ? Bisous.

    Famille de merde !

    * * *

    Ce texte fait partie des 29 poèmes reçus mercredi 25 mars 2020, lors de la première scène confinée du Chat Noir. Retrouvez les autres dans le compte-rendu de cette restitution virtuelle.

    View this post on Instagram

    Le confinement en famille

    A post shared by Kerim (@kerim_av) on

    Leave a Reply

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    *

    deux × deux =

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.