Kerim Abbas, Le confinement partie 2

    Ça fait trop longtemps qu’on est confiné, et moi je commence à être en manque d’affection de ouf !

    Et depuis tout petit, pour attirer l’attention de ma famille, je tousse. Genre « hum hum, hello guys, j’suis là quoi ».

    Sauf que tousser, c’est pas trop à la mode ces temps-ci.

    Donc la dernière fois je tousse et mon père m’entend. Et là il m’a posé la question la plus incroyable du monde : « Qu’est-ce que ça veut dire ça ? ».

    Traduction : « Est-ce que ça veut dire qu’on va devoir te virer de la maison ou tu peux te reprendre ? »

    Ensuite, il m’a convoqué pour que je m’explique sur ce ‘’toussement’’, en mode c’est un principal de collège.

    Il a fait pareil avec ma grande sœur, y a quelques jours elle avait de la fièvre. Il a un appareil pour prendre la température, en plus son truc ça ressemble à un gun. Tu le mets au dessus du front et ensuite t’appuie « tit tit ».

    Du coup, il a convoqué tout le monde dans le salon, celui dont la température dépasse 37 degrés, il fout le camp de la maison là-bas.

    C’est devenu Koh-Lanta la maison un peu hein, tu fais un faux pas, tu quittes l’aventure.

    Bref, prenez soin de vous, bisous !

    * * *

    Ce texte fait partie des 37 poèmes reçus mercredi 15 avril 2020, lors de la deuxième scène confinée du Chat Noir. Retrouvez les autres dans ce compte-rendu.

    Leave a Reply

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    *

    trois × deux =

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.