Le Kouddar, L’ animale

    Faire l’amour comme ét(r)eindre un volcan
    Hurler dans la forêt
    Danser à l’étourdissement
    Casser des murs Casser l’étoile
    Défoncer les jours en vitesse folle
    Péter virer accélérer
    Violer la vigne Vomir son sang
    Manger la peur
    Dire l’ire des nuits
    Saouler l’horreur
    Et dans ce bouge alors
    Fuir ma propre furie
    Pour se sentir en vie.

    @ photo de Paul Volkmer
    @ version instrumentale de Jil Jilala Officiel – صفحة رسمية جيل جيلالة

    * * *

    Ce texte fait partie des 37 poèmes reçus mercredi 15 avril 2020, lors de la deuxième scène confinée du Chat Noir. Retrouvez les autres dans ce compte-rendu.​

    Leave a Reply

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    *

    treize − deux =

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.