Manon Tchikanovorian, Ce lieu merveilleux

    Loin de ce monde dépassé,
    Ce lieu merveilleux, nous attend
    Allons, marchons
    A la rencontre de nos rêves
    Trouver le chemin du bonheur.

    Vaste décor rempli d’ornements farfelus
    Semblables à des pépites d’or
    Tes fort beaux yeux,
    Brillent, à la vue de ce beau lieu.

    Tu goûtes à ce fameux plaisir,
    ce paradis
    Il nous ouvre en grand ses portes
    Et nous berce par sa pure beauté
    Belle harmonie

    On peut sentir ce doux parfum
    Il peut embaumer tous nos sens
    Fleur d’oranger
    Telle est l’odeur de ce désir,
    De cette union irrésistible.

    * * *

    Ce texte fait partie des 37 poèmes reçus mercredi 15 avril 2020, lors de la deuxième scène confinée du Chat Noir. Retrouvez les autres dans ce compte-rendu.

    Leave a Reply

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    *

    14 − douze =

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.