Nen, Un cosmos chaleureux

    Tu es un cosmos chaleureux
    Un nid douillet au coin du feu
    Un univers en expansion
    Qui a des Big-bang d’expression

    Ce feu mouvant qui te remue
    Qui me remue
    L’émulation de toi et moi
    Qui met à nu tous nos effrois
    Quand il fait froid, y a que tes bras
    Pour réchauffer mon âme nue

    Tu es un cosmos chaleureux
    Et ton amour
    Un grand océan amniotique
    Et puis ta bouche hypnotique
    Me rendent heureux, fort, héroïque
    Tu me transcendes
    Ils ont réduit nos rêves en cendre
    Mais nos rêves sont des Phoenix
    Qui renaissent toujours plus forts
    Je t’aime encore
    Tu m’aimes encore
    Je t’aime encore
    Encore plus fort
    Encore plus fou
    Encore et toujours je t’adore
    Encore plus doux
    Quand tu t’endors
    Quand tu t’éveilles
    Je vois voler des poussières d’or

    Tu es cosmos chaleureux
    Une déesse faite humaine
    Qui n’sait que faire
    Pour être à sa place sur terre
    A part donner des petits bouts
    De l’univers
    Aux alentours
    Et ton amour
    Est toujours un nectar divin
    Un océan de voie lactée
    Tellement humain
    Tellement tes mains
    Me donnent enfin
    La consistance d’un vrai terrien
    Avec un grand cœur aérien
    Plus peur de rien
    Tes grandes belles mains
    Elles ne touchent pas
    Elles rendent réel
    Et bien réel
    Et bien terrien
    Là, je vois bien comme tu es belle
    Ma terrienne…
    Tes baisers ont le goût du ciel

    Dans le nid douillet de tes bras
    Foyer chaleureux de tes cuisses
    Le bon bain chaud de tes baisers
    Je suis bien là, tu es bien là
    Je cicatrise
    Et tu sais si bien m’apaiser…

    Et la chaleur de tes regards
    Couvre mon âme d’une soie tiède
    Comme un doux plaid
    Ils sont deux phares
    Qui me guident dans les tempêtes
    Dans le nid douillet de tes bras
    Tu sais, je ne suis plus en quête
    Je suis enfin, juste arrivé

    C’est notre repos du guerrier
    C’est un terrier tout confort
    On est plus forts
    Quand on est liés
    Quand nos mains et nos souffles
    Et nos rires s’additionnent
    Et nos ventres s’embrasent
    Et frissonnent
    Quand résonnent sans fin
    Les battements
    De ce double cœur hors du commun

    Tu es un cosmos chaleureux
    Et nous deux
    C’est l’univers
    Contenu dans une goutte d’eau
    Un ouragan
    Posé sur l’aile d’un papillon
    Une planète
    Funambule sur un cheveu

    Rien que nous deux
    C’est tellement plein
    C’est tellement bon
    C’est tellement mieux…

    Tu es un cosmos chaleureux

    * * *

    Ce texte fait partie des 29 poèmes reçus mercredi 25 mars 2020, lors de la première scène confinée du Chat Noir. Retrouvez les autres dans le compte-rendu de cette restitution virtuelle.

    Leave a Reply

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    *

    2 × 1 =

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.