Perrine De Cantagne, haïkus vietnamiens

    Le ciel s’assombrit
    Les marchands rangent leurs fruits
    La mousson arrive.

    Depuis ma fenêtre
    Je perçois le bruit et même
    Le goût de la ville.

    Dans sa chevelure
    Mon voyage s’éternise
    Je file vers le large.

    Perrine De Cantagne, haïkus vietnamiens pour la 2e scène virtuelle du chat noir

    Perrine De Cantagne, haïkus vietnamiens pour la 2e scène virtuelle du chat noir

    * * *

    Ce texte fait partie des 37 poèmes reçus mercredi 15 avril 2020, lors de la deuxième scène confinée du Chat Noir. Retrouvez les autres dans ce compte-rendu.

    Leave a Reply

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    *

    dix-huit − douze =

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.