Sandie Masson – Méfions-nous des apparences

L’histoire est racontée personnage par personnage. Après la jeune fille aveugle sont ébauchés la mère esthéticienne, le père maître nageur et sexuellement troublé, le fils zoophile, les trois tantes (la catho hystérique, la poissonnière alcoolique, la voyante en prison)… Sandie Masson joue la provocation de façon tellement systématique que ça en devient artificiel et prévisible. Plutôt que de creuser la souffrance, la comédienne reste à la surface des personnages. Au final, elle parvient certes à choquer son bourgeois, mais les amateurs d’humour noir resteront sur leur faim.

DANS LA MÊME RUBRIQUE

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

2 × 1 =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.