Super Muchausen, le show d’impro des super-héros

Après la taverne Münchausen et le saloon éponyme, les Femmes à barbe présentent la nouvelle déclinaison de leur show d’impro en réunissant autour d’une table des super-héros sous la Guerre froide. À la veille d’une crise planétaire, les services secrets auditionnent au conseil de sécurité les quatre meilleurs super-héros du moment. Quatre rockeurs, les Mirror Boys, mettent l’ambiance façon Happy days, et nous plongent dans l’Amérique des 60’s. C’est parti pour un show enlevé, en deux parties d’une heure, qui se tient bien malgré quelques rares longueurs.

Dame mutique à la Yolande Moreau, à contre-emploi au milieu d’éloquents bretteurs, Jeanne Ferron excelle ici en Sponge Woman, cette femme de ménage qui consulte les dossiers secrets dans des ambassades qu’elle nettoie en un clin d’oeil. Miren Pradier semble plus à l’aise cette fois que dans le Saloon, en Stella Swanson, la femme étincelle au costume de Wonder Woman – mais à quoi tient une bonne impro ? On retrouve aussi le conteur Pépito Matéo en Professeur Ubiquitor, alias le brocanteur Jean-Louis Martingale, capable de vivre simultanément plusieurs vies. Enfin, l’éloquent Stanislas Hilairet est étonnant en Aquarius, super-héros de l’Atlantide d’ailleurs récompensé ce soir-là par le plus grand nombre de « boules de crofium », cette super-monnaie.

Les sujets choisis par le borgne maître du jeu puis par le public nous mènent de San Francisco au Canal de Suez où Stella Swanson joue à la roulette russe… Sponge Woman cherche des perroquets en Amazonie, dont elle extrait la semence pour un nouveau produit lave-vitre, tandis que Fidel Castro fait de la contrebande de cigare à Cuba. Dans leurs costumes délirants et ridicules, les improvisateurs ne manquent pas d’effets comiques et burlesques… Et l’on vérifie ainsi que quel que soit le contexte, quels que soient les sujets, les comédiens des Femmes à barbe se défendent toujours avec brio.

DANS LA MÊME RUBRIQUE

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

1 × 3 =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.