Yann Stotz et ses musiciens sur scène

Yann Stotz, découvert en 2009 aux Dix heures, est un showman étonnant, fan de d’humour british et de crooners américains. Dans ce showcase musical au théâtre Michel, épaulé par un big band bien sonorisé, il livre une performance pro et punchy, à la manière de Deen Martin, qui électrise la salle durant 1h30.

Il débarque en costume cintré, stylé, classieux. Sans temps mort, il parle d’une élocution empressée et un peu délicate qui souligne en creux ses conneries graveleuses, en scandant ce gimmick en leitmotiv : « Attention c’est une soirée classe, hein ! » Ses envolées verbales côtoient des allusions scatologiques, notamment quand il se met à la place d’un chien à qui son maître enlève sa crotte. Et lorsqu’il imite le cri de guerre des Peaux Rouges : « Où où où ? » (main sur la bouche), « là là! » (main sur les fesses), la salle est secouée d’un grand fou rire. Efficace et pourtant basique, oui, on en redemande.

Le comédien reprend ses classiques : le tutorial pour devenir James Bond où il enchaîne une série de performances ratées, le conte de fées dont il mime tous les personnages avec un pittoresque renversant. Autre beau morceau, sa parodie des Feux de l’amour, qui vient à la suite de celles des Inconnus, de Kad et Olivier ou d’Alex Lutz et Audrey Lamy, entre autres. Un long passage sur un mariage bobo, où il croise une tante nympho et une grand mère sénile, lui donne l’occasion d’interpréter un prêtre, encore un classique du one-man-show.

Son interprétation vocale est impressionnante. Soutenu par son band très pro, il imite Aznavour, Bécaud, Reggiani et, dans une parodie géniale, ridiculise avec tendresse le côté Vahiné de Bernard Lavilliers, sans oublier une superbe interprétation de « Love » de Nat King Cole !

Au fond, rien de vraiment nouveau, Yann Stotz a des références et joue avec les clichés comiques en les reprenant à sa sauce. Mais il le fait à sa manière, élégante et enlevée… Et de temps à autres, il s’interrompt pour se laisser embarquer dans des incises virevoltantes qui font tout le sel de son show.

 

DANS LA MÊME RUBRIQUE

One Comment

  1. Pingback: Classe ! par Cécile Giroud et Yann Stotz - CRITICOMIQUE

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

cinq × 2 =