Yannick Jaulin – le dodo

Dans un « seul en scène » inattendu, le conteur Yannick Jaulin, comédien dans la trilogie de Wajdi Mouawad, évoque un animal disparu qui a donné naissance à un mythe littéraire : le dodo. Pour Jaulin originaire de Vendée, cet oiseau incapable de voler, de courir, ou de chasser, qui vécut tranquille du coté de l’île Maurice jusqu’à sa découverte par des explorateurs européens au 16e siècle, est une métaphore de la disparition des cultures locales. Le spectacle commence dans la salle des fêtes de Pougne-Hérisson (Deux-Sèvres), où la compagnie de Jaulin est implantée, par un discours sur la mort des cultures en poitevin-saintongeais, qui sera ensuite contrecarré par la parole optimiste d’un conteur de la ville. Voilà deux visions de l’extinction des langues et des cultures : le « parlanjhe » et le français, le terroir et Paris, la mort du dodo ou sa défense illusoire…

Il est très rare, pour ne pas dire impossible, d’entendre une langue régionale sur une scène théâtrale, a fortior