Le comte de Bouderbala

Si le comte de Bouderbala (en arabe « le comte en guenilles »), « seul Rebeu, né avec une tête de Portugais et un corps de Turc », est un peu moins médiatisé que ses potes Fabrice Eboué ou Thomas N’Gijol, il est pourtant aussi doué qu’eux. Attaquant les rappeurs qui « dénoncent leur difficultés avec la police et aussi leurs difficultés en français », tout comme les Arabes, les Juifs, les Chinois, ou la France qu’il compare avec les États-Unis, il ne cesse d’observer le monde pour nous livrer ses réflexions hilarantes et sans pitié. Si l’ensemble est stand-up, il glisse deux sketchs-concepts amusants – un mariage hip-hop entre « lascar et biatch » et l’enterrement du supporter « Kiki le fada »agrémenté de chansons de stade ! Son propos respire la pertinence, et si tous les thèmes ne sont pas originaux (pas étonnant puisque le stand-up parle de la vie quotidienne), le comte pose un œil toujours neuf sur ce qu’il observe, en même temps qu’un regard critique sur la société actuelle.


DANS LA MÊME RUBRIQUE

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*