Vérino

Certes, Vérino a conscience de ne pas être un humoriste engagé, mais il ne manque pas d’autodérision. Il navigue, comme beaucoup ces temps-ci, entre stand-up et one-man-show avec des sketch bien joués, agrémentés de très bons jeux de lumières, notamment dans la scène finale de l’essorage de salade façon rite initiatique maori. A l’instar de l’essoreuse à salade, Vérino suggère qu’on mette tous les « trucs de mecs » (tire-bouchon, ouvre-boite…) dans un même placard de la cuisine, plutôt que dans la cachette secrète choisie par vous, les filles ! Mais il ne s’arrête pas à ces considérations sur la différence des sexes : il évoque aussi la Fnac comme une caverne d’Ali baba aux réjouissances infinies et le métro, cet autoroute où des costards-cravates trépignent d’impatience derrière vous avant de rallier la Défense… Vérino a l’esprit alerte et passe facilement d’un sujet à l’autre en ménageant, comme Ben, des transitions toujours inattendues. Un humoriste prometteur.

DANS LA MÊME RUBRIQUE

One Comment

  1. Pingback: « Stand Up 4 Africa » - CRITICOMIQUE

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*