4.48 Psychose

Cinquième et ultime pièce de Sarah Kane, suicidée dans un hôpital psychiatrique à l’âge de 28 ans, 4.48 Psychose narre les dernières heures d’une femme qui a décidé de se donner la mort. Trois ans après sa création aux Bouffes du Nord avec Isabelle Huppert, c’est au tour d’une jeune comédienne, Gwendale Rizat-Sibourd, de faire vivre la pièce – avant Manque – dans la petite salle du théâtre de Nesle, sous la direction de Telmo Herrera. La mise en scène, sobre, traduit bien cette incapacité à être au monde qui caractérise la psychose. Robe et chevelure rouge bordeaux, le corps de la comédienne est tendu par la violence du texte qui l’habite. Entre tension et relâchement, son visage s’illumine parfois de ces sourires inquiétants qu’ont les êtres au bord du gouffre.

DANS LA MÊME RUBRIQUE

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*