Benjamin Tranié – Le dernier relais

Depuis deux ans, Benjamin Tranié propose des chroniques savoureuses dans la quotidienne de Yassine Belattar et Thomas Barbazan sur Radio Nova, où il développe toujours plus sûrement son personnage de beauf gouailleur. Belattar faisant l’objet d’accusations, il ponctue son nom d’une mimique très drôle au moment des saluts, lui qui n’hésite pas à balancer sur les vedettes de la blague ou du petit écran, de Michaël Youn à Lagaf, en passant par Philippe Risoli ou Willy Rovelli.

A l’ère du stand-up, voici un one-man-show pur et dur où le comédien incarne une série de personnages, dans une fameuse galerie de portraits. Ce faisant, il raconte l’histoire d’un restoroute que son patron s’apprête à vendre pour 1 million d’euros à Burger King, en respectant une unité de temps. Oui, car c’est la toute dernière journée de ce rade dont l’histoire compte plus de morts que de naissances.

Le personnage fétiche à la nuque longue et au parler fleuri fait bien sûr partie de cette galerie. Benjamin Tranié le tient parfaitement, élocution populaire et humour graveleux. Mais on en découvre d’autres, à commencer par le patron un peu fait du même tonneau, baignant dans la sauce grasse de son menu du jour, qui prolonge son environnement comme madame Vauquer sa pension. Tous les bons clients du relais se succèdent, une vieille prostituée, un pilier de comptoir toujours bourré, où des oiseaux de passage comme Jean-Luc Lahaye, précédé d’un agent très spécial.

Il y a du trash assumé dans les textes du comédien, finement ciselés, et un sens du jeu ultra sûr. Jamais il ne s’appesantit sur une blague, jamais il n’invective ni n’humilie son public. Bref, Tranié rafraîchit le one-man-show à la papa, avec un regard plus tendre pour les beaufs que pour les bobos altermondialistes fans de thé vert, qu’il épingle avec la précision d’un caricaturiste.

DANS LA MÊME RUBRIQUE

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

dix-neuf − 4 =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.