Daniel Prévost – Paris World Tour 2006

Après « 65 ans d’absence », il revient, l’homme de Montcuq, dans ce spectacle mis en scène par son fils Sören. Reprenant deux ou trois sketchs anciens comme celui du garage Gaudin, toujours aussi efficace, Daniel Prévost nous parle fruits et légumes, évoque en particulier les bananes et les oeufs durs, et se barre dans l’absurde en redonnant une dignité à certains objets du quotidien comme le joint de culasse. Il nous prouve que Dieu n’existe pas grâce à un camembert et répond aux trois grandes questions que se pose l’homme depuis l’aube des temps : où allons-nous ? D’où venons-nous ? Qui sommes-nous ? La réponse : Daniel Prévost, bien sûr. Un grand moment de déconnade.

Vu le 2 décembre 2005 au Zénith de Lille

DANS LA MÊME RUBRIQUE

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

seize + dix-sept =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.