L’entreprise, de la troupe à Palmade

La troupe à Palmade, ce sont 30 comédiens auditionnés et choisis par Pierre Palmade, d’abord en atelier, avant que l’ensemble ne prenne la forme d’une troupe. Leur objectif ? Se relayer pour proposer chaque mois un nouveau spectacle, depuis plus de 3 ans maintenant. Est-il atteint ? En tous cas, ils créent et se renouvellent beaucoup. Vu le succès de L’entreprise, la pièce est reprise pour 30 exceptionnelles au Tristan Bernard.

Voilà donc le portrait d’une entreprise par 14 comédiens bons et actuels, dans une pièce qui ne respire pas les vieilles conventions de jeu, mais où l’on parle comme dans la vie, en particulier dans les entreprises. C’est une suite de saynètes courtes alternées avec des séquences prises dans l’ascenseur, qui toutes se terminent par une chute et montrent différents aspects du boulot : rapports de force, ragots, coups bas, exploitation des stagiaires, sexualité, misogynie ou vulgarité masculine teintée de blagues de vestiaires… Tandis que les comédiens glissent quelques clins d’œil à une actualité plus sombre, suicides ou harcèlement moral.

Les personnages sont justes, le patron macho, l’allumeuse, la secrétaire geignarde, le DRH fourbe, le lascar ou les deux idiotes de la compta qui ne le sont pas tant que ça… Les blagues potaches fusent dans cette boite de chauffage essentiellement masculine, et lorsqu’il essaie de prévenir un suicide annoncé par lettre anonyme, le DRH organise une réunion anti-stress qui parodie le coaching d’entreprise en touchant dans le mille… Alors après avoir quitté le milieu managérial, pourquoi ne pas y replonger pour 1h40 de distraction pure ?

DANS LA MÊME RUBRIQUE

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

six − un =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.