Michel Boujenah – Les nouveaux magnifiques

Vingt ans après la création des Magnifiques, revoici Michel Boujenah avec les Nouveaux Magnifiques, un morceau de bravoure laborieux où il joue trois grands-pères tunisiens qui aimeraient bien passer à la postérité. Un Michel Boujenah sans surprise, avec son accent pied-noir et son obsession de la paternité et des racines. Le comédien est certes drôle quand il invective le public, digresse à l’infini et se lance dans des répétitions absurdes peut-être un peu appuyées. Mais ce spectacle qui s’étire en longueur ressemble à un brouillon décousu qui cache mal sa vacuité en utilisant Shakespeare comme prétexte à des parodies convenues.

Vu le 22 septembre 2005 au Gymnase

DANS LA MÊME RUBRIQUE

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

quatorze − deux =