Quartet Buccal – Les femmes aux yeux ouverts sont dangereuses

Chacun des quatre soirs du festival d’Aurillac 2016, à 20h15 dans le haut du jardin des Carmes, trois chanteuses (au lieu de quatre) du Quartet Buccal présentaient leur nouveau spectacle au titre évocateur, Les femmes aux yeux ouverts sont dangereuses. Pour quiconque passait là par hasard, elles apportaient une oasis de sérénité, une onde de douceur dans une masse bordélique et en voie d’alcoolisation.

En général, le genre du « trio vocal humoristique » laisse à désirer sur la qualité vocale ou musicale. Mais entendant ces trois voix minérales qui s’entremêlent, sensuelles, sensitives, précises et précieuses, on est séduit. Sans instrument, en passant de la human beat box aux chœurs mélodiques a cappella, elles chantent l’exil ou l’amitié entre frangines.

Qu’elles parlent ou qu’elles chantent, les voix du Quartet Buccal enchantent un public unanimement conquis, scotché, la tête dans les étoiles.

DANS LA MÊME RUBRIQUE

One Comment

  1. Pingback: Reportage : quatre jours d'effervescence théâtrale au festival d'Aurillac - CRITICOMIQUE

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

6 + 1 =