Gad Elmaleh – L’autre c’est moi

Avec ce troisième spectacle qui suit La vie normale, Gad Elmaleh amorce un virage « stand-up » : tchatchant en continu, il traque l’absurde dans le quotidien le plus banal, comme Tomer Sisley (dont il reprend d’ailleurs deux vannes). Un plan Vigipirate, une leçon d’anglais, une comédie musicale ou un concert de R’n’B se parent dans sa bouche d’un non-sens hilarant. Ce feu d’artifice de mots (une vanne toutes les treize secondes, comme dans les bonnes séries américaines) dure presque deux heures, avec, en leitmotiv, la figure tutélaire du « blond », capable de manger un sandwiche crudités sans faire gicler la tomate et incollable sur la nomenclature des meubles Ikéa. Quand il tient un ressort comique que d’autres exploiteraient à l’envi, Gad se contente d’une évocation furtive. Tout en retenue, avec cette finesse et cette élégance qui définissent l’esprit.

Vu le 15 mars 2005 à l’Olympia

DANS LA MÊME RUBRIQUE

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*