Yanowski – La passe interdite, au Bal Blomet

Yanowski est un artiste à part, anachronique, précieux et sombre, un Lautrémont contemporain. Prolifique et inclassable, cet unique représentant actuel de la chanson expressionniste, un style artistique né en Allemagne au début du 20e siècle, présente son nouveau tour de chant au bal Blomet, dont il est l’artiste associé. La passe interdite arrive quinze ans après son premier spectacle avec Fred Parker, Le Cirque des Mirages, un duo de cabaret noir et surréaliste associant un chanteur lunaire et un pianiste éberlué à la partition impeccable. Tous les deux participent d’ailleurs au Cabaret extraordinaire.

Ce spectacle où l’accompagnent un pianiste et un violoniste enchaîne douze chansons aux sonorités yiddish, balkaniques et tango. Des chansons réalistes à la Jacques Brel, voix tremblante évoquant les bars d’Europe centrale, y alternent avec de courtes narrations ciselées qui font le charme du Cirque des mirages : contes de fées et histoires fantastiques semblant démarquées d’Edgar Poe. Le rythme se rompt quand survient cette ode au cul d’une femme capricieuse, inattendue dans la bouche de cet artiste éthéré.

Dans la chanson intitulée « La passe interdite », prenant le mot au double-sens de pas de danse et d’expérience charnelle, Yanowski imagine un pas de tango méconnu des profanes dans les nuits de Buenos Aires. Il nous plonge aussi dans les méandres de la musique slave, avec le violon fou et virtuose d’Hugues Borsarello complétant la partition de Samuel Laurent au piano. Les musiques ont été composées par Yanowski et arrangées par Gustavo Beyttelman.

Voix et gestes étudiés lui conférant une prestance unique, Yanowski captive l’auditoire avec un récit fluide et deux musiciens parfaits. Un univers à la fois nostalgique et fantastique à découvrir en live !

DANS LA MÊME RUBRIQUE

One Comment

  1. Pingback: Le cabaret extraordinaire, par la production Avril en Septembre - CRITICOMIQUE

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*