Howlin’, d’Allen Ginsberg, mise en scène Arny Berry

En s’emparant de l’oeuvre d’un poète emblématique de la beat génération à l’écriture rageuse et mystique, Arny Berry et sa bande de jeunes comédiens démontrent que la poésie peut et doit être mise en scène. Tantôt rigolards, chantant à tue tête comme de vrais beatniks de San Francisco, tantôt émus ou emportés, les cinq comédiens donnent vie avec force, originalité et justesse aux poèmes incandescents d’Allen Ginsberg, qui embras(s)ent les thèmes les plus contemporains : la politique, la guerre, les relations de couple, le sexe, la méditation. Loin des élucubrations intellectuelles d’une certaine tradition française, vous entendez une poésie typiquement américaine, qui dit le quotidien et la transcendance avec les mots les plus crus.

DANS LA MÊME RUBRIQUE

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

17 + 1 =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.