Il était une fois Franck Dubosc

Et Dieu créa Franck Dubosc… L’humoriste fait une entrée en scène genre son et lumière hollywoodien, un cinéma qu’il a parodié dès son premier spectacle. Après Romantique qui parlait de son ex, l’humoriste livre à son public chéri la plus intime partie de lui-même : ses souvenirs. Voici, de sa naissance jusqu’à ses 84 ans fantasmés, les étapes de la vie de Dubosc : l’ado chevelu qui baptise son sexe Jean-Claude, la première relation sexuelle avec une Anglaise, les vacances à Mykonos, l’arrivée à Paris, les cours de comédie. La révélation du show : c’est en s’inventant un personnage de dragueur ringard et assuré représentant tout le contraire de ce qu’il était, que Frank Dubost a pu devenir une vedette. Pas génial dans le stand-up, Dubosc est brillant lorsqu’il se lance dans ses épopées un peu délirantes. On découvre le showman qui sommeille en lui quand il joue au cow-boy ou qu’il imite le danseur disco.

DANS LA MÊME RUBRIQUE

One Comment

  1. Pingback: Doully - "L’addiction c’est pour moi" - CRITICOMIQUE

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

vingt − 6 =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.