Liane Foly – La folle part en cure

  • Avec Liane Foly et Serge Perathoner. Ecrit et mis en scène par Liane Foly, avec la collaboration de Marc Jolivet
  • DVD sorti le 13 novembre 2012
  • Réserver sur liens Fnac

D’habitude, ce sont plutôt les humoristes qui se prennent au sérieux en se lançant dans la chanson, à l’image de François Morel, Fred Tousch, ou d’Elie Semoun chuchottant langoureusement ses paroles sur de la « bossa ». Pour Liane Foly, dont le patronyme est inspiré de l’exclamation de Salvador Dali dans la pub Lanvin, c’est l’inverse. La dame a commencé par chanter avant de se tourner vers le show comique, l’imitation en particulier, et de faire des chroniques dans l’émission de Stéphane Bern sur RTL la saison dernière, dont certaines figurent en bonus de ce DVD. Après son premier 45 tours en 1985, on se rappelle peut-être d’« On a tous le droit »

Après La Folle Parenthèse, son premier spectacle d’imitations, La folle part en cure… de rigologie, une confession psy qui rappelle celle de Sandrine Alexis. Aux côtés du Docteur Loco, interprété par le timide Serge Perathoner, meilleur pianiste que comédien, elle incarne une série de chanteuses et de comédiennes comme Catherine Frot, Isabelle Mergot, ou Sylvie Vartan, avec une prédilection pour la Madame Sarfaty d’Elie Kakou et Muriel Robin qui râle d’avoir été placée dans le « carré vieilles pies » de la clinique. Elle se met aussi dans la peau d’hommes comme Grégoire, M, ou Grand Corps Malade qui semble n’avoir jamais été aussi mal imité ! Si c’est parfois vif et rythmé, elle s’attarde sur des imitations poussives, Ségolène Royal fumant un gros joint et répétant « peace, pisse partout ! », ou une Zaz à côté de la plaque. Au passage, elle donne aussi dans l’autodérision, en glissant un clin d’œil à la chirurgie esthétique, quand elle déclare au Dr Loco : « si je continue les travaux je vous ferai signe ».

Bon, faut-il le préciser, comme dans les shows de Michaël Gregorio ou Dany Mauro, mieux vaut être amateur de variet’ pour apprécier ce tour de chant. Au théâtre du Luxembourg de Meaux, en ce 6 avril 2012, le public ondule de plaisir en tapant des mains au rythme des reprises de France Gall, Claude François ou Joe Dassin, comme dans une soirée karaoké ou une réunion entre vieux potes de lycée. Si Liane Foly n’est pas une imitatrice exceptionnelle, elle a de l’énergie à revendre et des textes assez enlevés, parfois…

DANS LA MÊME RUBRIQUE

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

huit + sept =