Sophie et Emilie aiment les biscuits

Très peu de temps après s’être lancées dans le comique avec leur duo Coco et Véro, une bimbo siliconée et d’une bourgeoise BCBG, revoici Sophie et Émilie, deux trentenaires qui se sont rencontrées il y a dix ans au lycée français de New-York. Leur nouveau spectacle multiplie les personnages dans une succession de sketchs courts dont la fin est ponctuée d’un gingle emprunté à Dr Dre (il y a aussi un strip tease en ombres chinoises sur du Snoop Dog). On découvre d’abord deux écoliers, un garçon et une fille qui ont leurs tics de langage, leurs inventions, leurs défis (« tu préfères manger un sandwich au caca ou mourir ? »), puis deux grand-mères piqueuses de sac à main un peu pompées sur les Vamps, un couple de nanas alcooliques accoudés au Balto… Puis une ado au parler banlieue, pas ultra originale mais très bien vue par Sophie Beaulieu : « ouais meuf, tu me comprends trop pas, lui c’est trop un boloss ! » et une psychiatre avide de pénis et de gros billets incarnée par Émilie Rosanvallon. Certes, il y a quelques longueurs et ça pèche parfois par manque d’imagination, comme « Santa Monica », leur parodie de « Dallas » déjà faite par les Nuls et les Inconnus (dont il est bon de revoir l’inégalable « Ça te barbera »)… Mais avec leurs délires allumés et scatologiques, ces deux filles-ovnis rafraîchissent une scène comique à l’humour un peu systématique.

DANS LA MÊME RUBRIQUE

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

cinq − trois =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.