Pippo Delbono – La menzogna (le mensonge)

  • De et mise en scène Pippo Delbono. Avec Pippo Delbono, Raffaella Banchelli, Lucia Della Ferrera, Simone Goggiano, Mario Intruglio, Gianluca Ballarè, Ilaria Distante, Dolly Albertin, Gustavo Giacosa, Gianni Parenti, Bobo, Nelson Lariccia, Julia Morawietz, Antonella de Sarno, Claudio Gasparotto, Mr. Puma Pepe Robledo, Grazia Maria Paola Spinella
  • Spectacle vu le 2 février 2010 à
  • Réserver sur Fnac

Acteur, metteur en scène, auteur de spectacles originaux proches du ballet, Pippo Delbono est un créateur engagé. Point de départ de ce nouveau spectalce, l’incendie de l’usine Thyssen-Krupp à Turin en décembre 2007, où ont périt sept ouvriers dont les familles n’ont pas été indemnisées. Sans texte ni paroles, voici une suite de tableaux statiques ou animés dans une ambiance de machines, entre mécanique foudroyante et esthétique sado-maso. Des ouvriers arrivent aux vestiaires, se changent, enfilent leur tenues de travail… Un manager évoquant Berlusconi, devant la glace, se coiffe et s’admire, des filles sculpturales en vinyle noir obéissent aux injonctions d’hommes costumés et parfaitement gominés.

Peut-on accepter de vivre sous la domination du mensonge ? Tel est le sujet du spectacle. Avec un minimum de mots, entouré de ses fidèles comédiens dont Bobò, sourd muet microcéphale qu’il a sorti de l’hôpital psychiatrique, Pippo Delbono invente une poésie visuelle pour réveiller le public, dans un jeu entre la représentation et la réalité. Ainsi, vers le milieu de la représentation, l’artiste s’assied au milieu des spectateurs et évoque un autre fait divers, le meurtre de travailleurs africains par la population d’un village italien. Lorsqu’il s’est rendu à l’enterrement des victimes, il s’est rendu compte qu’il était le seul Blanc.

A la fin, Pippo Delbono se déshabille lentement, jusqu’à être nu comme un ver, évoquant alors la mémoire de son père qu’il observait enfant, dans la salle de bains. A quoi sert ce lent strip-tease, sinon à montrer de façon appuyée qu’il refuse le mensonge ? A l’image du dénouement, cette nouvelle création, peut-être trop centrée sur elle-même, déçoit un peu.

DANS LA MÊME RUBRIQUE

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*