NEW – la comédie musicale improvisée

Il est toujours intéressant de voir les différentes manières qu’ont les troupes de livrer leur propre recette du spectacle d’impro, par exemple dans une ambiance colocation, à la manière commedia del arte ou façon marabout. Ici donc, l’originalité de la formule repose sur un concept inédit, bien qu’on en soit à la cinquième saison : une comédie musicale improvisée. Ce qui suppose, en plus des parties chantées, de tisser un ensemble cohérent plutôt qu’une succession d’impros disparates.

Car la structure est celle de la comédie musicale : présentation d’un monde, wish song dévoilant le défi du héros, découverte d’un nouveau monde, chute du héros et happy end. Le thème est choisi par le maître du jeu parmi des propositions du public indiquant un titre et un lieu. Ce soir-là, on hésitait entre le spectacle Croisière avec un phare comme lieu de départ et La passion du Kiwi qui aurait débuté sur Mars. C’est donc parti pour une Croisière en comédie musicale, dont les mélodies sont choisies au fur et à mesure par les spectateurs ou par le coach.

L’équipe de NEW, c’est un maître du jeu assez subtil, l’Allemand Florian Bartsch, trois ou quatre musiciens dont le pianiste Antoine Lefort, un saxophone, une batterie et parfois un violoncelle, et quatre comédiens-chanteurs, ce soir-là Florence Alayrac, Cloé Horry, Perrine Mégret et Thierry Bilisko qui participait à Maintenant ou jamais ! et à la Coupe Paris Impro. Ces chanteurs, une fois partis sur une note, sont de vraies machines à harmoniser, en chant et contre-chant. Les décors projetés sont dessinés en direct par un illustrateur à l’aide d’un logiciel, ce soir-là Loïc Billiau.

Si l’improvisation pure n’existe pas, le spectacle se renouvelle chaque fois, tant sur la mélodie que sur la narration. En outre, si NEW n’évite pas complètement les baisses de régime, un écueil inhérent au genre de l’impro, il maintient l’attention du public sur la longueur (1h10) ! On passe de l’opéra au rap, du monologue à la discussion, du solo au grand mouvement choral, les comédiens semblant doués pour tout faire. Bref, NEW renouvelle l’impro, à sa façon, en vous conviant à suivre une histoire qui tient la route !

Le show se décline en anglais, et même à travers des cours de comédie musicale improvisée auxquels participent certains membres de l’équipe !

DANS LA MÊME RUBRIQUE

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

12 − six =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.